Editorial

sommaire retour

GØddåg les DånskØphiles, TråductiØn : BØnjØur : Ø… la faute !!! Bonjour les Danophiles (dano = danois + phile = aimer)



Je vøus søuhaite lå bienvenue sur møn site Internet. Ce site å pøur vøcåtiøn de me fåire cønnåître en tånt qu’åuteur et vøus pøurrez lire les œuvres d’un åuteur åutødidåcte et fier de l’être. Je n’åi pås tråvåillé à l’écøle (j’åi årrêté mes études à l’âge de 7 åns), åprès j’åi cøntinué les cøurs, måis en simple tøuriste… Je n’åi pråtiquement jåmåis lu de må vie (ce qui me permet d’åvøir une liberté d’esprit ånticønførmiste). Je ne viens pås d’un milieu årtistique. Je suis d’åutånt plus fier de cømmencer à m’impøser dåns ce milieu, ålørs que rien åu dépårt ne pøuvåit le låisser suppøser. Je n’åime pås dire çå, lå « mødestie » vøus såvez ce que såit… måis devånt tøutes les preuves qui m’åccåblent, je suis bien øbligé de le recønnåître… je suis « GENIAL » !!! Il påråît que je suis le seul à le penser, måis celå fåit pǻrtie de mes idées ånticønførmistes… Je me cønsidère cømme un åuteur åutødidåcte diplômé des gråndes écøles. Je viens du C.E.S. Påsteur, c’est un cøllège Géniål, et lui, il l’est vråiment et quånd un élève påresseux dit çå, crøyez-møi, c’est une référence. Je suis un cåncre masø, måis møn masøchisme est åctuel étånt dønné que je suis nøstålgique de cet endrøit féerique ou tøus les rêves étåient permis, grâce åux prøfesseurs et åux élèves qui m’idølâtråient à l’épøque et je vøudråis leur dire que ce sønt tøujøurs mes petits fåns ådørés et que je les åime plus ført que tøut. Je leur åi prømis que je les åimeråis tøute må vie et je tiens må prømesse, cår je ne suis pås mørt, møn cœur båt encøre et åprès møn décès, møn fǻntôme les åimerå tøujøurs… Ils fønt pǻrtis des gens qui ønt le plus cømptés pour møi, måis heureusement, ce ne sønt pås les seuls. A treize åns, j’åi écrit « J’me drøgue, rien qu’un peu », en pensånt à eux, cår à l’épøque, øn me søupçønnåit à tørt d’être un tøxicomåne et cette chånsøn voulåit dire que må seule drøgue c’étåit… mes grøupis. Je vøudråis égålement délivrer un petit messåge à Såndrine pøur lui dire que c’est lå persønne qui å le plus cømptée pøur møi et je regrette de ne pås avøir tenu må prømesse de refåire må vie, måis ce n’est pås de må fåute, si les åutres filles åvec qui j’åuråis pu åvøir une liåisøn sérieuse sønt des trølls qui ne lui arrivent pås à lå cheville. C’est pøur cette råisøn que j’åi écrit « les cøpies de må cøpine », såns øublier « la fille n°13 » et « føudrøyée pår lå føudre ». Såndrine c’est le genre de fille que l’øn rencøntre qu’une seule et unique føis dåns så vie et même si j’étåis immørtel, je ne risqueråis pås de rencøntrer une femme åussi merveilleuse que cette chårmånte Demøiselle même dåns 1 ØØØ åns et c’est déjà une chånce de l’åvøir rencøntré même « éphémèrement », cår elle est unique et irremplåçåble. J’åi plus de chånce de vivre 1 ØØØ åns que de rencøntrer une « deuxième » Såndrine… Je t’embråsse Såndrine et je t’åimeråis tøujøurs. Je me søuviens bien sûr de søn prénøm, ce n’est pås cømme lå petite fille de Pørt-Båil qui m’å såuvé du suicide åu møment øù j’étåis åu plus mål. J’åi écrit le texte de lå chånsøn « Sirenette » pøur cette enfånt, cår såns cette petite sirène du Petit Dånemårk (je l’åi cønnue en Nørmåndie), je ne seråis certåinement plus là à l’heure qu’il est. J’åi øublié søn prénøm étånt dønné que je søuffråis d’amnésie à l’épøque, måis je n’åi pås øublié l’essentiel, c’est le søuvenir de cette ådøråble enfånt qui resterå gråvé dåns må mémøire à tøut jåmåis… J’espère qu’åu Dånemårk, øn trøuve d’åussi jølies sirènes et d’åprès certåins « Sirènøphiles », les sirènes ne sønt pås une légende åu påys d’Andersen... J’åi tøujøurs eu une påssiøn pøur cette régiøn Viking, cår c’est une Nåtiøn que j’idølâtre depuis que je suis tøut petit, måis tout ce qui est petit est mignøn et ce påys est le plus impørtånt à mes yeux, dønc c’est le plus grånd des petits påys. Je suis peut-être de måuvåise føi, måis j’åi la bønne føi, quånd je vøis le dråpeau dånøis et j’adøre les Dieux que sønt Thør et Ødin. Il pǻraît que je suis le seul ådepte de lå religiøn Viking, c’est du møins ce que m’ønt dit les infirmiers à l’hôpitål Chårcøt… C’est vråi que j’ådøre le Dånemårk, måis j’åpprécie énørmément les åutres påys Scåndinåves que sønt lå Suède (c’est un påys que j’ådøre) et lå Nørvège, åinsi que les deux åutres Nåtiøns de l’Eurøpe du Nørd que sønt lå Finlånde et l’Islånde. J’åime åussi d’une månière cøløssåle l’Allemågne, såns øublier l’Autriche et ses møntågnes du Tyrøl et le dernier påys que j’åi l’hønneur de citer est l’Ecøsse. J’åpprécie lå persønnålité de ce påys qui est célèbre pøur ses cørnemuses, ses kilts, Nessy et tøutes ses légendes. Såns øublier « Phåntøghøstette », une cøpine à møi que j’åi rencøntré à l’hôpitål Såinte-Anne. D’åilleurs beåucøup de phénømènes pårånørmåux se dérøulent dåns ce lieu mǻléfique, cet åsile est hånté… J’étåis triste de quitter må résidence secøndåire et pøur cåuse, je suis redevenu célibåtåire… Peut-être pås pour løngtemps… Pås vråi, les Dånøises ??? Fårvel les Dånskøphiles. Traduction : Au revøir les Dånøphiles : Ø je suis toujours aussi nul en ørthøgrǻphe !!! Au revoir les Danophiles (Dano = Danois + phile = aimer). Frånck Låisné Diplômé d’un Båc - 20 (måis réussi åvec mentiøn « Très Nul »). Autåudidåctte dippplømer dåy gråndde écåulles Cå se vøit…

Précepte Viking : " Un Viking devait mourir l'épée à la main, Pour pouvoir monter dans le " walhalla ", Mot signifiant " paradis " dans la religion d'Odin, Mais si un Viking ne mourrait pas au combat, Il savait qu'il aurait vraiment Thor, De croire qu'il pourrait transformer le feu en or ".

Traduction du français au français : Si on n'est pas prêt à se battre pour accomplir un rêve : Jamais il ne se réalisera. La vie est un combat et si on refuse de l'affronter… on ne connaîtra jamais le bonheur.


233379 visiteurs depuis le 20 septembre 2003

et la saga des connexions continue...