Ils S’M ( Ils s’aiment )

sommaire saga retour


Ils S’M
(Ils s’aiment)

N° dépôt S.A.C.D. : 192520
Court-Métrage
de
Franck Laisné

Genre : Phantasmaso Fiction

Site Internet :
http://www.laisnessen.com


PERSONNAGES :


HELVI : la dominatrice


CYRIL : le masochiste amoureux


PATRICIA : la sœur de Cyril



Jean-Paul :
: le mari de Patricia


REIJA : la cousine de Helvi


CHRISTIANE : la 1ère vieille commère


GEORGETTE : la 2ème vieille commère


RENE : l'oncle de Cyril





Une rue des beaux quartiers de Paris est filmée en extérieur nuit sous la neige. On aperçoit Cyril qui marche en compagnie de sa sœur Patricia. On remarque la présence d’une jeune femme qui sort d’un hôtel, elle glisse sur une plaque de verglas, puis elle atterrit dans les bras de Cyril qui la rattrape et ils finissent par s’écrouler tous les deux sur le trottoir.
Helvi : Ah, ah, ah !
Cyril : Ah, ah, ah !
Helvi : Excusez-moi ! Je suis désolé…
Cyril : Ce n’est rien… J’espère que vous n’avez pas mal ?
Helvi : Non, ça va. Et vous ?
Cyril : Ah, ah, ah ! J’ai un bras de déboîté…
Helvi : Vous souffrez ?
Cyril : Oui. Ah, ah, ah !
Helvi : Vous êtes maso ?
Cyril : C’est possible...
Helvi : Vous ne voulez pas me le dire ?
Cyril : Non.
Helvi : Ah, oui ? Je n’hésiterai pas à vous torturer pour obtenir l’aveux de votre masochisme…
Patricia : Pardon ?
Helvi : Excusez-moi d’être maladroite ! Ne soyez pas jalouse.
Patricia : Je ne suis que sa sœur.
Helvi : Tant mieux ! J’avoue que ça m’arrange…
Patricia : Si j’étais sa copine, je vous aurais déjà assassinée…
Helvi : Et alors ? Je n’ai pas peur de mourir.
Patricia : Pourquoi ?
Helvi : Je suis immortelle.
Patricia : Pardon ? Vous ne pouvez pas mourir ?
Helvi : Non, je suis comme... (Elle montre les étoiles du doigt).
On aperçoit le ciel qui est resplendissant d’étoiles filmé en extérieur nuit.

Patricia : C’est une folle ?
Cyril : Non, cette fille est brillante…
Helvi : Il paraît que je suis éblouissante devant les caméras...
Cyril : Vous êtes actrice ?
Helvi : Oui.
Patricia : Vous êtes une star ?
Helvi : Il paraît...
Patricia : Ne le prenez pas mal, mais je ne me souviens pas vous avoir vu dans un film.
Helvi : Peut-être que le nom d’Helvi Raminen vous dit quelque chose ?
Patricia : Non. Ça ne me dis rien.
Helvi : C’est là que je me rends compte qu’en Finlande, on est moins célèbres que ceux qui tournent à Hollywood.
Patricia : C’est vrai. Votre visage ne m’ait pas familier.
Helvi : C’est possible ! Pourtant vous avez déjà vu mon corps sans le savoir…
Cyril : Vous faîtes du porno ?
Helvi : Non, mais j’ai tourné une pub pour une marque de savon.
Patricia : Ce ne serait pas celle de « Blizt » ? Le savon qui rend fou !
Helvi : Gagnez !
Patricia : Il n’arrête pas de la diffuser en ce moment. Tu l’as connais, Cyril ?
Cyril : Si je la connais… (Il lève les yeux au ciel). Il paraît que les Français usent moins d’un savon par an. Je suis sûr que cette pub va bouleverser les statistiques...
Helvi : Vous usez combien de savons par an ?
Cyril : Avant c’était une quinzaine. Mais depuis que « Blizt », vous a engagée comme ambassadrice de charme, j’ai triplé ma consommation d’eau…
Helvi : Cela doit-être onéreux ? J’espère que vous n’êtes pas sur endetté…
Cyril : Non et je peux vous le prouver en vous offrant un verre…
Helvi : Avec plaisir !
On les aperçoit tous les trois marcher dans la rue en extérieur nuit.

Cyril : Il est sympa ce café et en plus, il est ouvert toute la nuit. On y va ?
Helvi : Oui. C’est inutile d’aller plus loin.
On les voit rentrer et ils se retrouvent la nuit à l’intérieur du bar.

Helvi : Ils ne sont pas très nocturnes les Parisiens...
Cyril : On est en milieu de semaine. Demain, ils travaillent…
Helvi : Ce n’est pas le même genre de vie que celle des artistes.
Patricia : Non, ils ne vivent pas la nuit...
Helvi : Oui ! Je vois ça...
Cyril : On n’a qu’à s’installer ici.
Helvi : Si vous voulez.
On les voit tous les trois s’asseoir à une table en intérieur nuit.

Cyril : Alors comme ça, vous êtes connue en Finlande ?
Helvi : Oui, j’ai même tourné avec les plus grands.
Patricia : Déjà ! Je ne connais pas votre âge, mais vous paraissez très jeune.
Helvi : Oui et alors ?
Patricia : C’est impressionnant ! Vous tournez combien de films par an ?
Helvi : Deux ou trois tout au plus. Mais j’ai commencé le cinéma quand j’étais toute gamine.
Cyril : Vous avez tournée votre premier film à quel âge ?
Helvi : Le tout premier c’était... « La maison près du lac » ! Je venais d’avoir sept ans.
Cyril : Cette première expérience vous a plue ?
Helvi : Non, je détestais Mika Farnen qui avait le premier rôle. C’était un gros barbu, il me faisait peur et en plus, il n’était pas commode.
Cyril : Alors pourquoi vous avez continué ?
Helvi : Pour faire plaisir à mes parents. Ils voulaient à tout prix que je fasse du cinéma.
Cyril : Ils n’ont pas du le regretter...
Helvi : Ils sont fiers de moi et j’ai finit par prendre goût à ce métier.
Cyril : Vous devez gagner beaucoup d’argent en travaillant peu ?
Helvi : Ne croyez pas ça, c’est l’un des métiers les plus crevants.
On aperçoit Patricia qui est filmée en gros plan et en intérieur nuit. La jeune femme a mis la tête dans ses bras et elle dort sur la table du café.

Helvi : La pauvre, elle doit être épuisée.
Cyril : Oui, elle a de longues journées au bureau.
Helvi : Je ne pourrais pas faire ça.
Cyril : Quoi donc ?
Helvi : Dormir... la nuit.
Cyril : C’est vrai ! Les artistes ont toujours des horaires décalés…
Helvi : On y va ?
Cyril : Oui.
Helvi et Cyril se lèvent de leurs chaises en intérieur nuit, alors que Patricia continue à dormir. Cyril embrasse rapidement sa sœur sur le front et les deux amoureux s’en vont. On les voit sortir dehors, ils se retrouvent en extérieur nuit et on les aperçoit en train de marcher dans la rue.

Cyril : Helvi. Vous avez froid ?
Helvi : Non et vous ?
Cyril : Je ne vous cache pas que je suis un peu frileux.
Helvi : A Helsinki, on est habitué à des températures polaires.
Cyril : Vous ne faîtes pas non plus attention aux horaires.
Helvi : Non. En hiver, les nuits peuvent durer plusieurs jours.
Cyril : Vous êtes résistants en Finlande, même à la fatigue.
Helvi : Ne me dîtes pas que vous avez envie de dormir ?
Cyril : J’ai honte de l’avouer à une sublime créature. Mais je commence à être exténué.
Helvi : Vous auriez besoin d’un café ou de quelque chose qui vous redonne un bon coup de fouet.
En extérieur nuit : on aperçoit un fouet frapper le col de la chemise de Cyril et on l’entend crier.

Cyril : Aïe !
Helvi : Ça vous a plu ?
Cyril : Mais vous êtes folle ?
Helvi : Oui... de vous !
Helvi se jette sur Cyril en extérieur nuit et elle l’embrasse avec passion en ayant son fouet à la main.

Helvi : Vous aimez ?
Cyril : Je viens de comprendre. Donner un coup de fouet veut dire réveiller... les passions !
Helvi : Oui. Ça leur donne du tonus.
On voit ensuite en intérieur nuit, Cyril qui est allongé sur le dos, il est complètement dénudé et ses bras sont attachés au sommier du lit.
VOIX-OFF DE >Cyril : Un proverbe dit la chose suivante : qui aime bien, châtie bien. Et quand Helvi me flagelle, je n’en doute pas.
Cyril est filmé en intérieur nuit en étant toujours allongé sur le dos. Mais on aperçoit maintenant Helvi qui est accroupie sur lui et qui le fouette avec virulence.
VOIX-OFF DE Cyril : Le masochisme, c’est aussi l’art de se transformer en femme. Enfin, dans sa tête... Car on n’est pas très amis avec les homos. C’est une sorte de rejet de soi en devenant quelqu’un d’autre, mais cela n’a aucune signification malsaine pour la personne dans laquelle, nous nous incarnons pendant le transfert des corps.
On voit Helvi qui s’approche en intérieur nuit des bougies situées à proximité du lit. La jeune femme prend des allumettes géantes et elle en allume une.
VOIX-OFF DE Cyril : Le problème avec le transfert des corps, c’est son ambiguïté…
On aperçoit en intérieur nuit, Jean-Paul qui est le mari de Patricia avancer dans l’entrée en ayant une batte de Basse Ball dans les mains.

Jean-Paul : Je vais t’apprendre à martyriser ma femme. Tu vas voir, connard ! (Il crie en disant cette phrase).
On aperçoit en intérieur nuit, Jean-Paul qui se met à ouvrir subitement la porte de la chambre à coucher et il voit Cyril qui a une perruque sur la tête pour ressembler à sa sœur, pendant qu’Helvi lui donne des coups de fouet.

Jean-Paul, Helvi et Cyril : Ha, ha, ha !
Jean-Paul : Excusez-moi ! Je croyais que c’était Patricia.
Helvi : Tu vois ? Toi aussi, tu aurais pu faire du cinéma…
Jean-Paul : Regardez !
Helvi : Quoi ?
Jean-Paul avance jusqu’à la fenêtre, il l’ouvre et on aperçoit le ciel étoilé filmé en extérieur nuit. On peut remarquer la présente d’une étoile filante et on entend la voix-off de Jean-Paul.


VOIX-OFF DE Jean-Paul : Regarde ! Une étoile filante ! Il faut faire un vœu.
Helvi : C’est fait.
Jean-Paul : Et toi, Cyril ?
Cyril : Moi aussi.
Jean-Paul : C’est quoi ton vœu ?
Cyril : Je ne vais pas te le dire, sinon il ne réalisera pas.
Helvi : Je crois que j’ai deviné.
Jean-Paul : C’est quoi ?
Helvi : Il veut épouser une star. Je suis moi aussi une étoile, sauf que moi, je ne suis pas filante...
Cyril : Tu vas m’aimer pour la vie ?
Helvi : Non, pour l’éternité.
On revoit le ciel étoilé en gros plan qui est toujours filmé en extérieur nuit pendant un court instant. On aperçoit ensuite en extérieur jour, le clocher d’une église et on entend le bruit des cloches qui retentissent. On remarque les jeunes mariés qui sont l’un à côté de l’autre, ils sont suivis par les demoiselles d’honneurs et par les invités.

Le curé : Asseyez-vous.
On aperçoit en intérieur jour les invités qui s’assoient à la demande du prêtre et ensuite, deux vieilles commères sont filmées en gros plan.

Georgette : T’as vu la mariée ? Elle a l’air de quoi avec ses lunettes de star ? Je n’ai jamais vu ça !
Christiane : Elle doit avoir la grosse tête, celle-là...
Georgette : Oui, surtout qu’elle est connue dans son pays.
Christiane : Peut-être, mais la Finlande... ce n’est pas Hollywood !
On aperçoit en intérieur jour, le curé qui est filmé en gros plan.

Le curé : Je suis fier et honoré de marier Cyril que j’ai connu enfant. Je suis certain que notre ravissante Helvi est la femme qu’il mérite.
Christiane : Qu’est-ce qu’il lui envoie comme fleurs !
Georgette : On aura moins de chrysanthèmes le jour de notre enterrement…
Christiane : Oh ! Quand même, vous y allez un peu fort…
Georgette : Si on ne peut plus plaisanter…
Le curé est de nouveau filmé en intérieur jour et en gros plan.

Le curé : Cyril. Acceptes-tu de prendre Helvi pour épouse ? De l’aimer, de la chérire et de lui jurer fidélité jusqu’à ce que la mort vous sépare ?
Cyril : Oui, je le veux.
Le curé : Helvi. Acceptez-vous de prendre Cyril pour époux ? De l’aimer, de le chérir et de lui jurer fidélité jusqu’à ce que la mort vous sépare ?
Helvi : Non !
Le curé : Par-par-don ! (Il bégaye). Vous refusez d’épouser Cyril ?
Helvi : Je veux bien l’aimer, le chérir, lui jurer fidélité et tout ce que vous voudrez. Mais je refuse une chose... c’est de mourir ! Je suis trop heureuse avec Cyril pour l’accepter.
Le curé : Helvi. Voulez-vous l’épouser ?
Helvi est ensuite filmée en intérieur jour et l’on peut s’apercevoir que cette jeune femme est tellement émue qu’elle verse quelques larmes.

Helvi : Oui.
Le curé : Elle est adorable. C’est l’émotion...
Georgette : Elle pleure le jour de son mariage ! On se croirait à un enterrement...
Christiane : Oui. Ses yeux sont en deuil...
En intérieur jour : Georgette est filmée en gros plan en train d’étouffer son rire. On aperçoit ensuite l’église filmée en extérieur jour, on voit les mariés sortir en premier, suivit par les demoiselles d’honneur et les invités sont derrière les jeunes filles. On remarque ensuite un photographe qui est devant l’église, ce dernier est filmé en gros plan prêt à prendre la photo du mariage.

Le photographe : Ne bougez plus. Faîtes un sourire. Chess.
On aperçoit le photographe qui est irrité, car il n’est pas prêt à prendre la photo.

Le photographe : Non, ce n’est pas possible ! Helvi. Arrêtez de jouer les stars en enlevant ces lunettes noirs.
Helvi : Pas question ! Je joue mon propre rôle…
Christiane : Elle se prend pour qui celle-là ?
Georgette : Je crois que j’aurais tout entendu !
Le photographe est de nouveau filmé en extérieur jour derrière son appareil photo.

Le photographe : Chess.
On voit la photo en couleur filmée en gros plan pendant court instant. Ensuite, on perçoit le photographe qui n’est plus derrière son appareil.

Le photographe : C’est bon. Vous pouvez disposer.
On aperçoit en extérieur jour, les mariés et les invités qui descendent les marches de l’église pour rejoindre les convives qui les attendent dehors.

Reija : Helvi !
Helvi : Reija ! C’est gentil d’être venu.
Les deux femmes se font la bise sans enlever leurs lunettes noirs respectives.

Helvi : Le voyage n’a pas été trop long ?
Reija : Tu veux rire ? Pour toi, j’aurais même fait le déplacement à la nage s’il l’avait fallu...
Helvi : Viens ! Il faut que je te présente Cyril.
Helvi prend la main de Reija, elle l’a conduit en extérieur jour jusqu’à son mari qui est en train de discuter avec son oncle.

René : Je te revois encore jouer avec ta cousine et te voilà marié !
Helvi : Chéri, je te présente Reija ! (Elle montre de la main son mari). Voilà Cyril !
Reija : Enchanté !
Cyril : Je suis content de vous connaître. Si vous saviez tout le bien qu’Helvi pense de vous !
Reija : Je sais. Ma cousine m’adore…
Reija et Cyril se font la bise.

Helvi : Alors ! T’es séduite ?
Reija : Oui, il est mignon et il a un joli cou.
Cyril : Comment ça ? Un joli cou ?
Reija : J’adore ce collier ! C’est tellement rare de voir un homme en porter.
Helvi : Je t’avais dit que Reija était très pratiquante.
Cyril : J’imagine que vous allez à l’église tous les dimanches ?
Reija : Non.
Cyril : Ah, ah, ah ! Et vous êtes pratiquante ?
Reija : Oui. Tous les jours, je vais à l’église…
Helvi : Tu ignores que Reija a souvent prié pour que je rencontre l’homme idéal ? Tu vois… les miracles existent !
Cyril : Oui et ça marche dans les deux sens. Tu es la femme de ma vie.
Helvi et Cyril s’embrassent rapidement sur la bouche.

Cyril : Ce soir, on va s’amuser. La nuit risque d’être longue…
Helvi : Oui, elle va durer toute notre vie…
Dans une grande salle, on aperçoit les invités qui sont filmés en intérieur nuit en train de danser. On surprend ensuite Cyril qui a le bras sur l’épaule de Helvi.

Helvi : C’est le plus beau jour de ma vie.
Cyril : Moi, aussi...
On aperçoit Patricia accompagné de son mari qui rejoignent les jeunes mariés.

Jean-Paul : On peut venir vous voir ?
Cyril : Bien sûr.
Helvi : Oui, venez !
Jean-Paul et Patricia s’assoient à côté du couple.

Patricia : Votre mariage est une réussite.
Helvi : Oui, je suis heureuse ! C’est le plus beau jour de ma vie.
Patricia : Quelle destination avez-vous choisi pour votre voyage de noce ?
Cyril : On hésite encore !
On voit en intérieur nuit, les invités qui sont en train de danser. Quand tout-à-coup, on aperçoit l’oncle de Cyril qui avance jusqu’au milieu de la piste en ayant une bouteille dans les mains, ainsi qu’une épée pour sabrer le champagne. René essaye de le faire, mais il accomplit un geste malheureux, il se blesse et l’oncle se met à saigner.

René : Aïe !
Patricia est assise en intérieur nuit, cette jeune femme est filmée en gros plan.

Patricia : Ça va, René ?
René : Quel idiot ! Je me suis fait mal.
On aperçoit en intérieur nuit, Helvi filmée en gros plan en train de regarder fixement René qui saigne beaucoup. Une jeune femme est stupéfaite et outrée par le voyeurisme de la mariée.

La jeune femme : Pourquoi elle le regarde comme ça ?
Cyril : Helvi a des tendances sexuelles un peu particulière, si tu vois ce que je veux dire...
La jeune femme : C’est une dominatrice ?
Cyril : Tu as tout deviné...
Helvi : Je viens de choisir la destination idéale pour notre voyage de noce…
Cyril : Ce sera où ?
Helvi : Surprise !
On voit en extérieur nuit, une vieille calèche tirée par un cheval et l’on aperçoit juste après, un cocher filmé en gros plan donner un coup de fouet au bourrin. En extérieur nuit, le couple est filmé dans la calèche et les mariés s’embrassent sur la bouche pendant un court instant.

Helvi : La Transylvanie, c’est l’endroit l’idéal pour réaliser nos phantasmes.
Cyril : Surtout que nous allons dans un château en ruine…
Helvi : Heureusement que j’y ai pensé.
Cyril : Moi aussi, j’ai eu cette idée.
Helvi : Mais ! Tu ne m’en a jamais parlé !
Cyril : J’avais peur de te choquer.
Helvi : Tu ne connais pas encore la vampire qui vit en moi…
Cyril : Non, mais je te connais assez pour t’aimer.
Cyril s’approche du visage d’Helvi et il s’apprête à l’embrasser.

Cyril : Je voulais te dire...
Helvi : Chut !
En intérieur nuit, Helvi embrasse son mari sur la bouche. Juste après, on voit la calèche en extérieur nuit qui est filmée en étant éloignée de la caméra, le cocher est ensuite filmé en gros plan en train de donner un coup de fouet au cheval. On aperçoit au loin le vieux château en ruine filmé en extérieur nuit, suivit du cocher qui est de nouveau montré en gros plan.

Le cocher : Oh !
On voit la calèche filmée en extérieur nuit arriver à proximité du château et le cocher arrête son cheval pour que les amoureux puissent descendrent. Le cocher descend en extérieur nuit à l’avant de la vieille calèche et il avance jusqu’à la portière, il frappe pour prévenir les jeunes mariés de leur arrivé au château.

VOIX-OFF DE Helvi : Entrez !
Le cocher ouvre la portière de la calèche.

Le cocher : Vous pouvez descendre. Nous sommes arrivés.
On aperçoit Helvi descendre la première en extérieur nuit, suivit de Cyril. On voit ensuite le château qui est filmé en gros plan et on entend la voix du cocher :

VOIX-OFF DU COCHER : C’est surprenant de passer son voyage de noce dans un endroit aussi sinistre !
Helvi : Cet endroit nous convient très bien…
Cyril : Nous apprécions son côté angoissant !
Helvi : C’est l’idéal pour assouvir nos fantasmes...
Le cocher : Bonne nuit, les amoureux...
Cyril : C’est mieux qu’à l’hôtel.
Helvi : Oui, j’ai l’impression que la nuit sera longue...
On aperçoit Cyril en extérieur nuit qui ouvre la porte principale du château qui grince énormément.

Cyril : Cet endroit est effroyable ! On se croirait dans un film d’horreur…
On aperçoit la calèche qui est filmée en extérieur nuit en train de repartir.

Helvi : C’est trop tard pour regretter...
Cyril : Oui, Madame la vampire.
Helvi : Je l’espère bien, Monsieur l’esclave…
Helvi embrasse rapidement son mari sur la bouche.

Helvi : On rentre ?
Cyril : A vos ordres, Madame la Comtesse.
On aperçoit Helvi et Cyril rentrer dans le vieux château en intérieur nuit.

Helvi : L’endroit est effrayant !
Cyril : C’est aussi mon avis. Il est encore plus sinistre de l’intérieur...
Helvi : Tant mieux...
Cyril : Tu as raison. C’est encore plus excitant !
On aperçoit des escaliers en pierre qui sont filmés en gros plan pendant un court instant.

Cyril : Honneur aux dames.
Helvi : Non, vas-y ! Monte le premier…
Cyril : Ce que tu peux être craintive…
On aperçoit Helvi filmée en intérieur nuit et en gros plan monter les escaliers. On entend soudainement le bruit d’une pierre qui tombe dans les escaliers, mais la jeune femme l’esquive.

Helvi : Qu’est-ce qui se passe ?
Cyril : Ce n’est rien… J’ai glissée !
Helvi : J’ai peur ! Whaou ! C’est excitant…
En intérieur nuit, on voit Cyril arriver en haut des escaliers et il tend sa main à Helvi pour l’aider à gravir les dernières marches de l’escalier.

Helvi : Ça y est ! J’y suis arrivé…
On aperçoit un lit qui est filmé en gros plan.

Cyril : Ce lit a l’air douillé.
Helvi : J’espère qu’il l’est plus que toi...
Cyril : Pourquoi ?
Helvi : Tu vas mieux comprendre avec un fouet...
Cyril : Bien, Maîtresse Helvi !
Helvi : Déshabille-toi et vas essayer le lit.
Cyril : Maintenant ?
Helvi : Oui, c’est un ordre ! Et gare à toi, si tu n’obéis pas....
Cyril : A vos ordres, Maîtresse !
Helvi : Maîtresse qui ?
Cyril : Maîtresse… Helvi !
Helvi : Ah, quand même ! Je vais chercher le fouet pour t’apprendre la politesse…
On aperçoit Cyril qui court en intérieur nuit pour arriver à proximité du lit, il enlève ensuite son pull-over, suivit de son maillot de corps.

Helvi : Je reviens…
On voit Cyril qui enlève ses chaussures, ses chaussettes, suivi de son pantalon. Il finit par se retrouver en caleçon et il se met sous la couette.

Cyril : La Transylvanie, c’est le Groenland des Slaves !
VOIX-OFF DE Helvi : Ça tombe bien ! Je suis chaude...
On aperçoit Helvi filmée en intérieur jour portant des sous-vêtements sexy. La jeune femme exhibe un soutien-gorge assortit à sa petite culotte, ainsi que des bas noirs et une grande cape, cette dominatrice a aussi un fouet dans les mains.

Cyril : La nuit promet d’être longue...
Helvi : Beaucoup plus que tu ne l’imagines…
Helvi est filmée en intérieur nuit, la jeune femme s’approche de Cyril avec son fouet, mais elle tient aussi des foulards en soie dans les mains.

Helvi : C’est excitant !
Cyril : Pour moi, aussi…
En intérieur nuit, Helvi jette son fouet par terre et elle se met à genou sur le corps de Cyril qui est allongé sur le dos. Elle lui attache ensuite un bras, suivit de l’autre.

Helvi : Tu me promets d’être obéissant.
Cyril : Non, je refuse de t’obéir !
Helvi : Très bien ! Tu l’auras voulu…
Helvi ramasse son fouet qui était au pied du lit et elle s’agenouille sur le corps de son mari, elle commence ensuite à le flageller avec violence.

Cyril : Oh, oui ! Hiiiigh ! C’est bon !!!
Helvi : Plus un mot. C’est compris ?
Cyril : Non !
Helvi : Très bien ! Prends tes responsabilités...
Helvi qui est toujours agenouillé sur son mari le flagelle avec encore plus d’acharnement.

Helvi : Tiens ! Tiens ! Esclave !
Cyril : Oh, oui ! Oui ! Ouiiiiiiii !!!
Helvi : Fais-moi une promesse.
Cyril : Laquelle ?
Helvi : Promets-moi de m’aimer pour l’éternité.
Cyril : Promis. Je t’aimerai toujours…
Helvi : C’est une promesse importante. Tu prends tes responsabilités ?
Cyril : Oui, je tiens toujours mes engagements.
Helvi : Moi aussi…
Helvi se jette sur son mari, elle se met à lui mordre le cou qui est filmé en gros plan et l’on aperçoit la marque de quatre crocs pointus.

Helvi : T’as vu ?
Cyril : Quoi ?
On aperçoit la présence d’un miroir qui est juste en face du lit des jeunes mariés et l’on peut s’apercevoir que le miroir ne reflète pas leurs corps.

Cyril : Je ne vois rien.
Helvi : Moi, je vois un homme qui s’est transformé en vampire…
Cyril : On va pouvoir s’aimer pour l’éternité ?
Helvi : Notre amour est maintenant éternel.
On voit Helvi qui reprend son fouet pour flageller Cyril de plus belle et ce dernier se met à éclater de rire.

Helvi : Ah, ah, ah ! J’ai soif de toi…
Cyril : Moi aussi...
On aperçoit ensuite le vieux château en ruine filmé en extérieur nuit. On remarque la présence de chauve-souris et l’on entend des cris et des bruits de flagellation, ainsi que de sinistres hurlements de loups-garous.




FIN




233443 visiteurs depuis le 20 septembre 2003

et la saga des connexions continue...