Œuvres de l’auteur

sommaire saga retour


Il satan à voir le Diable



J.C. : JEAN-CHRISTOPHE
LA JEUNE FEMME SATANIQUE : émilie
LE BOUC : CEDRIC
LE PREMIER NOUVEAU : ROGER
LE DEUXIEME NOUVEAU : RAOUL
LE DIABLE : SATAN

Dans une vieille chapelle abandonnée quelqu'un frappe à la porte.

Jean-Christophe : Toc-toc.
Emilie : Qui sait ?
Jean-Christophe : C'est J.C.
Emilie : Désolé Jésus Christ, mais tu n'as pas le droit de venir ici.
Jean-Christophe : Mais non Emilie. C'est Jean-Christophe, tu m'ouvres s'il te plaît.

Emilie ouvre la porte de la chapelle.


Emilie : Tu nous a fait peur. Tu ne manques pas d'humour Jean-Christophe. Bonjour, comment vas tu ?
Jean-Christophe : Bonjour Emilie. Je vais très bien et toi ?
Emilie : Je me porte à merveille comme avant chaque messe noire. Je vais te présenter les nouveaux qui vont participer à notre petite cérémonie.
Jean-Christophe : Avec plaisir.
Emilie : Je te présente Roger.

Les deux hommes se serrent la main.


Jean-Christophe : Enchanté Roger.
Roger : Heureux de faire ta connaissance.
Emilie : Laisse moi te présenter Raoul.

Les deux hommes se serrent également la main.


Jean-Christophe : Bonjour Raoul.
Roger : Bonjour Jean-Christophe.
Cédric : Et moi, tu ne me présentes pas.
Emilie : Il te connaît Cédric. C'est un habitué des messes noires. Fais pas l'idiot.
Cédric : Bonjour Jean-Christophe.
Jean-Christophe : Bonjour tête de bouc. On n'est pas nombreux pour la messe que tu vas célébrer ce soir.
Cédric : Ne m'en parles pas. Ils ont presque tous décommandé à la dernière minute. Cela ne va pas nous empêcher de faire notre messe noire. On sera moins nombreux mais tant pis, l'important c'est que Satan et Belzébuth soient parmi nous.
Jean-Christophe : On commence quand ?
Cédric : Maintenant. On n'attendait plus que toi. Vous êtes tous prêt ?
Les autres : Oui.
Cédric : La messe noire va pouvoir commencer.
Emilie : Tant mieux.
Cédric : Bonsoir à tous chers fidèles. Nous venons d'avoir deux nouveaux adeptes qui s'appellent Roger et Raoul. Bien qu'ils soient sataniques depuis de nombreuses années, ils sont nouveaux parmi nous, car ils viennent d'emménager dans la région. Bienvenu à eux et que le ciel noir de l'enfer les plonge dans les ténèbres pour l'éternité. Ô Satan, très puissant, toi qui règne sur la terre, je t'invoque et te conjure de nous accorder l'appui de ton pouvoir terrestre pour combattre tes ennemis. Je t'adjure de faire droit à ma prière. Maintenant Emilie donnes moi ta fille pour que je l'a sacrifie à Satan.
Emilie : Je te l'apporte tête de bouc et offres là à Satan.

Emilie donne au prêtre satanique un bébé dans un couffin, ce dernier pose l'enfant sur une table.


Cédric : Comment s'appelle cette enfant ?
Emilie : Elle se prénomme Clara.
Cédric : Ma petite Clara, je te baptise de sang au nom de Belzébuth et que le Dieu des ténèbres soit avec toi.

Il verse du sang sur tout le corps de l'enfant.


Cédric : Au nom de l'Accusateur, je te baptise fille de Lucifer. Gloire à toi Satan. Nous t'appelons pour que tu viennes nous rejoindre dans ces lieux maudits pour que tu reconnaisses l'enfant. Si nous n'allons pas vers toi en enfer, rejoins nous sur terre.
Satan : Toc-toc.
Cédric : Qui sait ?
Satan : Je suis Satan en personne, j'ouvre la porte.

Satan rentre dans la vieille chapelle abandonnée.


Cédric : Tu es Satan dis-tu ? Je croyais que tu étais le Diable.
Satan : Je ne suis pas le Diable, je suis le Démon.
Cédric : Le Démon ? Mais je croyais que tu étais Lucifer.
Satan : Je ne suis pas Lucifer, je suis l'Accusateur.
Cédric : L'Accusateur dis tu ? Je croyais que tu étais le Malin.
Satan : Appelle moi comme tu veux. Satan est parmi vous.
Cédric : On t'appelle Satan, le Diable, le Démon, Lucifer, l'Accusateur, le Malin et j'en passe Maître. Tu portes plus de nom que n'importe qui.
Satan : C'est pas comme vous autres.
Cédric : Comment ça ?
Satan : Vous êtes tous des naïfs. Je vous appelle tous les pigeons, car je vous ai roulé. Je vous ai fait faire le mal dans le seul et unique but de vous faire souffrir pour l'éternité. L'enfer vous attend. Quand à l'enfant, il n'est pas responsable de vos pratiques démoniaques et je ne peux pas l'emmener avec moi en enfer. Vous pouvez maintenant tous baiser entre vous comme vous le faîtes après chaque messe noire. Mais sachez une chose c'est moi qui vous baise, car je vous ai tous roulés.

Ah, ah, ah. (RIRE SATANIQUE).




233379 visiteurs depuis le 20 septembre 2003

et la saga des connexions continue...