Œuvres de l’auteur

sommaire saga retour


FOUDROYEE PAR LA FOUDRE



Je n'ai pas aperçu (vu) les éclairs,
Malgré un violent orage,
C'était le coup de tonnerre,
Quand j'ai vu son beau visage,
J'me sentais comme un arbre vaincu,
Quand les nuages se sont télescopés,
J'ai été la cible dans l'chahut,
De la flamme qui m'a incendiée,
L'amour m'est tombé dessus,
Bien plus vite que la foudre,
Qui s'est soudainement abattue,
Sur moi comme une poudre.

Foudroyée par la foudre,
Ou par l'arc de Cupidon,
Foudroyée par la foudre,
Ou par l'arc de Cupidon,
Qu'elle agréable sensation.


Cupidon m'a transpercé l'coeur,
A l'aide de son arc magique,
Mon célibat est mort dans l'bonheur,
Je vis dans l'paradis romantique,
Je suis aux anges depuis qu'mes yeux,
Ont croisé son regard bleu ciel,
Il est devenu mon demi-dieu,
Mon amour sans nuage et sans grêle,
Mais le jour où il pleuvra des larmes,
Son souvenir sera mon rayon de soleil,
Qui séchera mes yeux en plein drame,
Mieux qu'un mouchoir en dentelle.

Foudroyée par la foudre,
Ou par l'arc de Cupidon,
Foudroyée par la foudre,
Ou par l'arc de Cupidon,
Qu'elle agréable sensation.


Les coups de foudre sont fébriles,
Et aussi courts qu'un éclair,
Et même si ce plaisir est vraiment subtil,
Et même s'il est souvent éphémère,
Ce souvenir immortel,
Restera pour moi éternel.




233380 visiteurs depuis le 20 septembre 2003

et la saga des connexions continue...