Œuvres de l’auteur

sommaire saga retour


FEROE-BOAT

Chœurs : Les Danois ne sont pas reconnus comme tels,
Quand ils viennent de cet archipel.


J’habite dans un ravissant archipel,
Qui n’est ravitaillé que par les macareux,
Mais ils usent les plumes de leurs ailes,
Pour traverser un océan moins moutonneux,
Que nos îles Féroé regorgeant de moutons,
Ces ruminants ont la chance de connaître,
Leur espèce animale sans avoir notre vexation,
D’être des Danois que l’on refuse de reconnaître.

J’aime le Dannebrog,
Mais ce n’est pas réciproque,
Et ce n’est pas de notre faute,
Si nous sommes loin des côtes,
Et s’il faut prendre le Féroé-boat,
Le Féroé-boat, le Féroé-boat...


Quand on me demande ma nationalité,
Je ne sais jamais si je dois répondre,
Que je suis une Danoise du Nord exilée,
Où une Féroïenne refusant de se morfondre,
En rêvant de changer ma Région en un Pays,
Pour rajouter le dernier morceau au puzzle,
D’une carte Danoise incomplète sans l’hégémonie,
De deux Nations qui ne devraient être qu’une seule.

Chœurs : Les Danois ne sont pas reconnus comme tels,
Quand ils viennent de cet archipel.

Nous pourrions être rattachés à l’Islande,
Comme nos voisins nous apprécient,
Mais nous préférons souffrir loin du Jütland,
Que d’adjurer le Danemark qui nous renie,
Notre souffrance ne peut être comprise,
Que par des compatriotes venant de l’extérieur,
Nous sommes des étrangers Féringiens par méprise,
Les Danois ignorant que nous sommes des leurs.

J’aime le Dannebrog,
Mais ce n’est pas réciproque,
Et ce n’est pas de notre faute,
Si nous sommes loin des côtes,
Et s’il faut prendre le Féroé-boat,
Le Féroé-boat, le Féroé-boat...


J’ai vingt ans mais je suis trop vieille,
Pour avoir une chance de devenir Danoise,
Je regarde une fillette de notre archipel,
Qui joue avec le macareux qu’elle apprivoise,
J’espère qu’il nous ramènera le Dannebrog,
Pour qu’un jour les Danois aient leurs monologues.

Chœurs : Les Danois ne sont pas reconnus comme tels,
Quand ils viennent de cet archipel




233443 visiteurs depuis le 20 septembre 2003

et la saga des connexions continue...