sommaire retour



Le Festin de Babette (1987)
OEUVRES IMPORTANTES DU CINEASTE :

Oeuvres principales :




Films : Toujours des histoires (Altid ballade) : 1955 –
Trois filles à Paris (Tre piger i Paris) : 1963 –
La Mante rouge (Den Rode kappe) : 1967 –
Le Joujou chéri (Det Kaere legetoj) : 1968 –
Le Festin de Babette (Babettes gaestebud) :1987 –
Christian : 1989 –
Le Prince de Jütland (Prince of Jütland) : 1994 –
Lumière et compagnie : 1995 –
Leïla : 2002

RESUME DE L’AUTOBIOGRAPHIE DU REALISATEUR :
Il a commencé par suivre des études dramatiques au Théâtre Royal de Copenhague, avant de rejoindre la troupe de Louis Jouvet avec lequel, il travailla quelques années, de 1945 jusqu’en 1950. Partageant sa vie entre la France et le Danemark, il tourna de nombreux films pour la télévision tout en continuant une magnifique carrière théâtrale où il fait autant admirer ses talents de metteur en scène que ceux d’acteur. Pendant un peu moins de trente ans, il réalisa quelques longs métrages qui ne sortent qu’au Danemark, sans jamais dépasser la frontière de son pays. C’est pendant cette période qu’il réalisa Toujours des histoires (1955), Trois filles à Paris (1963) et La Mante rouge (1967), mais c’est grâce à son film : Le Joujou chéri (1968) qu’il a eu l’occasion d’être présenté au Festival de Cannes. Cependant, Le Festin de Babette (1987) est l’œuvre la plus remarquée de sa carrière de réalisateur, car il a remporté l’Oscar du Meilleur film étranger grâce à cette jolie histoire. Le succès de ce film lui permet d’avoir une reconnaissance internationale et Christian (1989) a même été présenté au Festival de Venise, mais cela lui a aussi donné l’occasion de travailler avec des comédiens de grand talent comme Gabriel Byrne qu’il a dirigé dans Le Prince de Jütland (1994). Gabriel Axel a également réalisé en 1995, Lumière et compagnie qui est un documentaire regroupant de nombreux cinéastes à travers le monde. En 2002, son film Leïla sort dans les salles obscures, ce long-métrage regroupe des acteurs français comme Mélanie Doutey et Arnaud Binard. Même s’il aura fallut de longues années à ce réalisateur pour avoir une reconnaissance internationale, le monde du cinéma doit regretter de ne pas avoir profité pleinement de ses énormes compétences avant…




Précepte Viking : " Un Viking devait mourir l'épée à la main, Pour pouvoir monter dans le " walhalla ", Mot signifiant " paradis " dans la religion d'Odin, Mais si un Viking ne mourrait pas au combat, Il savait qu'il aurait vraiment Thor, De croire qu'il pourrait transformer le feu en or ".

Traduction du français au français : Si on n'est pas prêt à se battre pour accomplir un rêve : Jamais il ne se réalisera. La vie est un combat et si on refuse de l'affronter… on ne connaîtra jamais le bonheur.


233443 visiteurs depuis le 20 septembre 2003

et la saga des connexions continue...