sommaire retour



Le Vilain Petit Canard (1843)
OEUVRES IMPORTANTES DE L’ECRIVAIN :

Oeuvres principales :


Contes pour enfants : La Princesse aux petits pois (1835) – La Petite Sirène (1837) – Le Vilain Petit Canard (1843) – Le Sapin (1844) – La Petite Fille aux allumettes (1848) – Etc, etc, etc, etc, etc, etc, etc, etc, etc, etc, etc, etc, etc, etc, etc, etc…

Poésie : L’enfant mourant (1827)

Littérature : L’improvisateur (1835) - O.T. (1836) - Rien qu’un violoneux (1837) Les Deux Baronnes (1847) - Être ou ne pas être (1857).
RESUME DE L’AUTOBIOGRAPHIE DE L’ECRIVAIN :
Fils d’un cordonnier, il se rend à Copenhague en 1819 avec l’ambition de faire une carrière théâtrale. Malgré son manque évident de formation, ses espoirs et sa volonté lui permettent de persévérer dans ce domaine. Malgré tout, il échoue dans son projet, mais il rencontre des protecteurs puissants qui lui permettent de retourner à l’école en 1822 ce qui lui donne l’opportunité de passer son baccalauréat en 1828. Entre temps, il a déjà commencé à se faire connaître avec le poème qui s’intitule : l’enfant mourant (1827). Il a fait de nombreux voyages dans plusieurs pays dont l’Allemagne, la France, l’Italie, la Suède, l’Espagne, la Grèce, la Turquie, sans oublier l’Angleterre. Et c’est dans ce pays qu’il se lie d’amitié avec un dénommé Dickens, ce qui lui a donné de la matière pour écrire une série de livres consacrés aux voyages. Il est tombé amoureux successivement d’une jeune fille de Faaborg qui s’appelait Riborg Voigt, suivie de la fille de son protecteur qui s’appelait Louise Collin et enfin de la cantatrice Suédoise Jenny Lind. Malgré tout, il restera célibataire, mais ses malheurs en amour lui permettent de lui fournir un fond à son oeuvre. Même si ce n’est pas au théâtre que Hans Christian Andersen a réussi à conquérir la célébrité comme il en rêvait, malgré un ou deux succès éphémères, il n’y rencontre que des déboires. Son oeuvre poétique reste peu significative, ses romans sont plus intéressants. Mais c’est surtout grâce à ses contes, qu’il a écrits entre 1835 et 1872 et qui ont été conçus pour les enfants, qu’il connaît un réel succès. Hans Christian Andersen conquit la gloire grâce à des chef-d’œuvres de renommée mondiale. Son esprit enfantin, sa bonté et son humour s’expriment avec une poésie doublée d’une sourde mélancolie.




Précepte Viking : " Un Viking devait mourir l'épée à la main, Pour pouvoir monter dans le " walhalla ", Mot signifiant " paradis " dans la religion d'Odin, Mais si un Viking ne mourrait pas au combat, Il savait qu'il aurait vraiment Thor, De croire qu'il pourrait transformer le feu en or ".

Traduction du français au français : Si on n'est pas prêt à se battre pour accomplir un rêve : Jamais il ne se réalisera. La vie est un combat et si on refuse de l'affronter… on ne connaîtra jamais le bonheur.


233379 visiteurs depuis le 20 septembre 2003

et la saga des connexions continue...