J'aime la Scandinavie pour la vie
Voyage en drakkar pour aller en Scandinavie

sommaire odin retour

Les présents de Loki


Ce n'était pas la première fois que Loki avait des ennuis à cause des autres Ases ; cette fois, pour une niche qu'il avait faite à Sif, l'épouse de Thor.

Sif avait une magnifique chevelure longue et dorée. Un jour qu'il se sentait d'humeur malicieuse, Loki la lui coupa entièrement, si bien que la déesse ressemblait à un mouton fraîchement tondu. Thor fut pris d'une rage telle qu'il aurait rompu les os de Loki si Odin et Freyja n'étaient intervenus pour le sauver. Loki promit d'aller sur-le-champ voir ses amis, les fils d'Ivaldir, qui étaient des nains-forgerons très habiles, et leur demander de fabriquer une nouvelle chevelure pour Sif.

Les fils d'Ivaldir s'appellent Brokk et Sindri et leur forge est installée dans une grotte du Midgard. Loki leur ordonna de lui façonner une chevelure d'or pur, qui pousserait comme si elle était en véritables cheveux. Il les pria de se hâter, car sa vie même en dépendait. Il leur demanda aussi de fabriquer des présents pour Freyja et Odin.

Brokk se mit à l'ouvrage, tandis que son frère Sindri actionnait les soufflets. Et peu de temps après, la chevelure d'or poussant toute seule était prête ; et outre la chevelure, une lance et un bateau. Alors Brokk demanda à Loki ce qu'il allait lui donner en paiement, déclarant que ces présents avaient des qualités insurpassables : la lance, Gungnir, ne restait jamais engagée dans une blessure ; le bateau, Skidbladnir, recevait toujours une brise favorable dès que ses voiles étaient hissées ; et quand on ne les utilisait pas, ces voiles merveilleuses pouvaient se replier comme une nappe et être transportées dans un simple sac. " De tels talismans valent un bon prix ", déclara Brokk.

Loki était toujours disposé à proposer un marché, aussi répondit-il : " Si ton frère Sindri est capable de forger trois objets aussi bons, ou meilleurs, alors je donnerai ma propre tête en paiement. Sinon, j'aurai tous ces présents pour rien. "

" Entendu ! " firent les nains et ils lui demandèrent de revenir le lendemain car alors, il verrait ce qu'ils étaient capables de faire. " Et que les dieux soient juges entre nous ! " ajoutèrent-ils.

Loki s'en alla donc et Sindri se mit à l'œuvre, tandis que son frère Brokk actionnait les soufflets. " Et prends bien garde de ne pas t'arrêter de souffler avant que j'aie retiré mes tenailles du feu ! " ordonna Sindri. Dans la fournaise, il avait mis la dépouille d'un cochon.

Ainsi donc, Brokk soufflait tandis que Sindri forgeait ; mais pendant qu'ils travaillaient, un taon (qui était Loki métamorphosé) vola dans la forge, se posa sur la main de Brokk et le piqua. Cependant Brokk ne s'arrêta pas de souffler. Et quand Sindri retira ses tenailles de la fournaise, il avait forgé un sanglier aux soies d'or.

A nouveau, Sindri demanda à son frère d'actionner les soufflets, ce que Brokk accepta de bon cœur, et cette fois un lingot d'or fut jeté dans le feu. Et de nouveau, le taon vola vers Brokk, se posa sur son cou et le piqua plus fort que jamais ; mais jusqu'au moment où sindri retira un bracelet d'or de la fournaise, Brokk ne s'arrêta pas de souffler.

Une troisième fois, Sindri demanda à son frère de souffler, ce que Brokk fit de toutes ses forces, tandis qu'un langot de fer était mis dans le feu. Mais alors, le taon revint et se posa sur les sourcils de Brokk. Il lui piqua si férocement les paupières que le sang coula dans les yeux du nain ; un court instant, celui-ci retira une main du soufflet pour chasser le taon. Sindri s'écria que la négligence de son frère avait failli tout gâcher. De la fournaise, il sortit un marteau dont le manche était en vérité un peu plus court qu'il n'aurait dû.

Loki revint alors chercher les présents et Sindri envoya son frère Brokk l'accompagner jusqu'au tribunal des Ases, pour que les dieux eux-mêmes jugent lequel des talismans était le meilleur.

D'abord, Loki tendit la chevelure d'or à Sif. Aussitôt que la déesse l'eut posée sur sa tête, elle se mit à pousser, longue et fournie, comme une véritable chevelure. Puis il donna le javelot à Odin et le bateau à Freyja, leur disant les vertus de chacun. Et tous les assistants s'émerveillèrent grandement de l'habileté du forgeron.

Mais alors, Brokk présenta les talismans de son frère Sindri. D'abord, il tendit à Odin le bracelet d'or, lui expliquant que toutes les neuf nuits, il produirait huit autres bracelets d'égale valeur. Puis il donna le sanglier à Freyr, en lui disant qu'il pouvait le harnacher, et que le sanglier le tirerait de jour ou de nuit, dans le ciel ou sur l'Océan, mieux que n'importe quel cheval et que, même dans les ténèbres les plus profondes, les soies d'or l'éclaireraient. Enfin, il offrit le marteau à Thor, lui disant que, quoiqu'il voulût frapper avec, jamais il ne manquerait son coup ; s'il le lançait, il ne raterait jamais son but ; et si loin qu'il le jetât, il reviendrait toujours dans sa main. Et pourtant, il était si petit que le dieu pouvait facilement le mettre dans sa poche.

Les dieux décidèrent alors que le marteau était le meilleur des talismans car il leur servirait dans leurs combats contre les géants-du-givre. Ils déclarèrent que les nains avaient gagné le pari et que Loki devait payer l'amende.

Loki n'avait aucune envie de perdre sa tête et il supplia Brokk de le délier de sa promesse ; mais le nain ne voulut pas en entendre parler. L'ouvrage était fait, le pari gagné, le prix convenu devait être payé !

" Alors, prends-moi si tu peux ! " ricana Loki. En un éclair il avait disparu, car il possédait des souliers merveilleux, qui pouvaient à tout moment le transporter au-delà des terres et des mers. Mais le nain demanda à Thor de l'attraper, ce que fit le dieu. Car les promesses doivent être tenues, et d'ailleurs, malgré les présents, les Ases n'aiment guère Loki.

Brokk saisit alors son couteau bien aiguisé et s'apprêta à couper la tête de Loki.

" Attends ! fit Loki. Souviens-toi que même si ma tête est tienne, de par les termes de notre marché, mon cou ne l'est pas ; aussi n'as-tu pas le droit d'y toucher. "

Brokk n'avait pas assez d'esprit pour trouver une réplique à cet argument ; et ainsi, Loki sauva sa tête et vécut pour jouer d'autres mauvais tours, ce dont il ne se priva pas jusqu'au jour de son châtiment.



233380 visiteurs depuis le 20 septembre 2003

et la saga des connexions continue...