J'aime la Scandinavie pour la vie
Voyage en drakkar pour aller en Scandinavie

sommaire odin retour

Ragnarok - le crépuscule des dieux


La fin du monde arrivera de la façon suivante : d'abord, il y aura trois ans de guerre à travers le monde entier, où le frère tuera sans pitié son frère, et où père et fils ne s'épargneront pas l'un l'autre.

Les frères se combattront
et feront leur perte mutuelle ;
tous les liens de parenté
seront brisés sans pitié.
Cruelle époque,
farouche pour tous les peuples :
âge de la hache, âge de l'épée ;
les boucliers seront fendus ;
âge de tempête, âge du loup,
où le monde s'effrondrera.


Puis viendra l'hiver, appelé le Grand Hiver, où la neige couvrira toutes choses ; il y aura un froid terrible et des vents furieux, et le soleil sera caché. Cet hiver durera trois ans, sans interruption, et il n'y aura plus d'été.

Puis se produiront de dramatiques événements : les loups aveleront le soleil, prendront la lune et feront de grands dégâts. Les étoiles tomberont du ciel et toute la terre tremblera, de sorte que les arbres seront déracinés, les rocs renversés, et toutes les chaînes se briseront et le loup Fenrir sera libéré. Après cela, la mer inondera les terres, tandis que le Serpent du Midgard, Jormungand, tordra ses anneaux dans sa rage furieuse et rampera à travers le monde. Puis sera lancé le navire Coque-d'Ongles, lequel est confectionné avec les ongles de tous les morts, aussi, lorsque quiconque meurt avec les ongles non coupés, il aide les ennemis des dieux et des hommes. Coque-d'Ongles avance sur la mer en furie avec le géant Hrym à la barre.
Le loup Fenrir arrivera, la gueule béante, sa mâchoire supérieure atteignant le ciel tandis que sa mâchoire intérieure touche la terre, et plus il engloutit, plus il reste de la place entre ses crocs sanglants. Le feu jaillit de ses yeux et de ses narines et le Serpent du Midgard avance avec lui, crachant son venin qui empeste les terres et les océans.
Puis le ciel se fendra dans une immense convulsion et, par la brèche, sortiront les fils du Muspelsheim, conduits par le géant Surt, qui enflamme tout, autour de lui. A la main, il portera une puissante et splendide épée plus étincelante que le soleil lui-même. Quand il traversera le Bifrost, le pont de l'arc-en-ciel s'effrondrera. Les fils du Muspelsheim avanceront jusqu'à la plaine appelée Champ du Massacre, qui mesure mille lieues dans toutes les directions.
Heimdall, le guetteur, se dressera alors et sonnera violemment de sa corne, et tous les dieux s'éveilleront et se rassembleront pour tenir conseil.

Odin chevauchera ensuite jusqu'au puits de Mimir et demandera des avis à son gardien, tandis que le frêne Yggdrasil tremblera et que le ciel et la terre seront pleins de terreur.
Odin chevauchera ensuite jusqu'au puits de Mimir et demandera des avis à son gardien, tandis que le frêne Yggdrasil tremblera et que le ciel et la terre seront pleins de terreur.
Puis les Ases s'armeront, ainsi que tous les champions, et ils se dirigeront vers le champ de bataille. A leur tête, se trouvera Odin, portant un casque d'or et une splendide cotte de mailles et brandissant la lance Gungnir. Il défiera le loup Fenrir et Thor avancera à ses côtés ; mais Thor devra en même temps se mesurer au Serpent du Midgard. Freyr combattra Surt, et leur lutte sera terrible, jusqu'au moment où Freyr tombera, faute de la bonne épée qu'il a, jadis, donnée à son serviteur Skirnir.
Le chien appelé Garm, attaché à l'entrée du pays de Hel, reine des Enfers, brisera ses liens. Il attaquera le dieu Tyr et chacun causera la perte de l'autre.
Thor tuera le Serpent du Midgard puis avancera de neuf pas. Au neuvième, il tombera à terre, empoisonné par le venin que le monstre a craché sur lui.
Le loup Fenrir engloutira Odin, et ce sera la fin du maître des dieux ; mais après cela, son fils Vidar s'avancera et mettra un pied dans la gueule du loup. Et ce pied est chaussé d'un soulier fait de tous les morceaux abandonnés à travers les âges quand les hommes mettent des semelles et des talons nouveaux à leurs chaussures, c'est pourquoi celui qui veut aider les dieux doit jeter au loin de tels morceaux. Vidar soulèvera, d'une main, la mâchoire supérieure de Fenrir et de l'autre, enfoncera une épée si longue qu'elle lui percera le cœur ; ce sera la fin du loup.

Puis Surt répandra le feu sur toute la terre et le monde entier ne sera plus qu'un immense brasier.

Très fort souffle Heimdall,
dans sa corne dressée ;
Odin cherche conseil
auprès de Mimir le sage.
Yggdrasil tremble
et ébranle tout alentour ;
le vieil arbre frémit
et le loup enchaîné s'enfuit.

Du sud chevauche le grand Surt,
chef des géants du feu.
sa lame étincelle
du feu qu'il répand.
Les rochers se rompront
et les trolls seront abattus.
les hommes fouleront la route de Hel
et les cieux se fendront en deux.

Le soleil s'obscurcira ;
la terre sombrera dans l'Océan ;
les étoiles scintillantes
tomberont du firmanent.
La vapeur fusera
et les flammes s'élèveront
avec une brûlante chaleur
jusqu'au plus haut des cieux.


Mais quand la dernière bataille sera terminée, que le monde entier sera réduit en cendres, les dieux détruits et tous les champions avec eux, cela ne sera pourtant pas la fin. Car il est dit qu'avant d'être avalée, la déesse Soleil aura donné naissance à une fille plus belle que Soleil elle-même ; et cette fille suivra les traces de sa mère.
Puis la terre resurgira de la mer, verte et belle, et le blé repoussera à l'état sauvage. Les dieux Vidar et Vali vivront encore, ayant échappé au feu et à l'eau, et ils séjourneront dans les Vallées-Eternelles, là où, jadis, s'élevait l'Asgard. Et avec eux demeureront les fils de Thor - Modi et Magui - qui posséderont le marteau de leur père. On dit aussi que Balder et Hödr reviendront du royaume de Hel. Et la paix régnera parmi eux, et ils s'assiéront ensemble et s'entretiendront des runes et des anciens temps du Serpent du Midgard et du loup Fenrir. Et là, dans l'herbe, ils retrouveront les pièces d'échecs en or avec lesquelles les dieux avaient coutume de jouer.
Et tous les hommes bons et justes demeureront avec eux, pour l'éternité.

Car ainsi parle celle qui voit dans l'avenir :

" Je vois la terre
surgir à nouveau,
verdoyante,
du gouffre de la mer.
Les cascades grondent ;
l'aigle prend son essor
et chasse le poisson
sur les rochers.

Je vois s'élever un palais
plus beau que le soleil,
couvert d'un toit d'or,
sur le pont de Gimle.
Et c'est là que les justes
vivront dans la joie
et connaîtront le bonheur
durant des journées sans fin.
"





233443 visiteurs depuis le 20 septembre 2003

et la saga des connexions continue...