J'aime la Scandinavie pour la vie
Voyage en drakkar pour aller en Scandinavie

sommaire odin retour

La visite de Grimnir à Geirrod


Il était une fois un roi des Goths qui avait deux fils : l'un nommé Agnar, l'autre nommé Geirrod. Agnar avait dix ans et Geirrod huit quand un jour, les deux garçons prirent une barque pour aller à la pêche. Or, le vent poussa l'embarcation en haute mer et la nuit tomba. Dans l'obscurité, la barque flotta jusqu'à une côte inconnue et s'y échoua. Les garçons descendirent et, après avoir marché un moment, arrivèrent à une maisonnette où demeuraient un paysan et sa femme. Le vieux couple les accueillit fort bien et ils y passèrent tout l'hiver. La femme élevait Agnar et l'homme Geirrod, et ils leur enseignèrent toutes sortes de sciences. Quand vint le printemps, le paysan donna aux enfants un autre bateau et ils s'apprêtèrent à retourner chez eux. Comme ils descendaient au rivage, le vieil homme murmura quelque chose à l'oreille de Geirrod.
Les garçons eurent un vent favorable et atteignirent leur pays sans encombre. Geirrod était assis à la proue. Quand ils abordèrent, il bondit sur le rivage et repoussa violemment le bateau en criant : " Va où les démons voudront de toi ! "
Le bateau s'éloigna vers le large, avec Agnar, mais Geirrod rentra au palais où il reçut un accueil enthousiaste. Son père était mort, aussi fut-il immédiatement couronné roi. A mesure que le temps passait, il prouva qu'il était digne de sa position.

Un jour, Odin et Frigg étaient assis en Asgard, sur le trône élevé d'où l'on embrasse le monde entier d'un seul coup d'œil.
Odin fit alors observer :" Vois donc, mon fils nourricier Geirrod est roi et gouverne un royaume, tandis que ton Agnar vit dans une caverne avec une épouse troll.
- Geirrod est un misérable pingre, bien chiche de sa nourriture,
répondit Frigg. On m'a dit qu'il mettait ses hôtes à la torture s'il les jugeait trop nombreux.
- C'est un abominable mensonge !
" s'écria Odin. Et ils firent un pari à ce sujet. Odin déclara qu'il voulait aller se rendre compte par lui-même, mais Frigg envoya sa servante, Fulla, prévenir Geirrod. Elle dit au roi de se méfier d'un grand magicien qui allait venir dans son pays et l'anéantirait complètement par ses maléfices. Elle ajouta qu'on le reconnaissait aisément au fait qu'aucun chien, si sauvage fût-il, ne l'attaquait.
Le roi Geirrod donna aussitôt l'ordre de lâcher ses chiens sur tous les arrivants et d'arrêter sur-le-champ celui qu'ils n'attaqueraient pas.
Un jour, un étranger arriva près du palais. Il portait un manteau bleu à capuchon. Les chiens furent lâchés et coururent à sa rencontre avec de furieux aboiements ; mais alors, au lieu de se jeter sauvagement sur lui, ils firent volte-face et se sauvèrent en geignant.
Les hommes du roi arrêtèrent aussitôt l'étranger et l'amenèrent devant le souverain.
" Qui es-tu ? "demanda Geirrod.
L'étranger répondit que son nom était Grimnir - ce qui signifie l'encapuchonné - mais quand le roi le questionna plus avant, il refusa d'en dire davantage.
" Très bien, alors ; tu seras mis à la torture ", dit le roi. Sur son ordre, Grimnir fut ligoté et placé entre deux feux ; et il y resta huit jours et huit nuits.
Or, Geirrod avait un fils appelé Agnar, d'après le frère de son père. Il avait huit ans à l'époque. Il prit une corne à boire, pleine à ras bord, et désaltéra Grimnir, en disant que son père agissait mal en torturant un innocent. Grimnir but la corne jusqu'à la lie.

Le feu brûlait son manteau, et il dit :
" Feu, tu es chaud
et bien trop ardent.
Eloigne-toi, flamme !
Mon manteau est roussi,
bien que je le soulève très haut ;
sa fourrure se consume.
Huit nuits, je fus obligé
d'être assis entre deux feux ;
sans manger ni boire,
excepté le breuvage d'Agnar.
Le fils de Geirrod,
seul, gouvernera
le pays des Goths.
"

Puis Grimnir bénit Agnar et lui dit que jamais il ne recevrait meilleur paiement pour avoir donné à boire. Et il l'entretint de nombreux mystères qui avaient existé depuis le commencement du monde : comment la terre avait été faite à partir son corps du géant Ymir, et le ciel et les nuages à partir de son crâne et de son cerveau. Il lui parla des loups Skoll et Hati, qui pourchassent le soleil et la lune, et du frêne Yggdrasil, qui étend ses racines sur tous les pays. Il parla des demeures des grands dieux de l'Asgard ; de la Montagne du Ciel, où Heimdall monte la garde auprès du pont de l'arc-en-ciel, le Bifrost ; du Thruddheim, la demeure de Thor ; de Largement-Brillante, celle de Balder ; du pays des Elfes, que les Ases ont donné à Freyr ; de Champ-des-Peuples, la demeure de Freyja, qui règne avec Odin sur ceux qui sont morts au combat ; et de Noatun, le champ des navires, où habite Njörd, leur père. Il parla également du Glitnir tout doublé d'or, où le dieu Forseti est assis sur un trône de justice et tranche les querelles ; et du Gladheim et du Walhall, où Odin régale ses champions.
Il lui parla en outre de la nourriture et de la boisson que prennent les champions ; des corbeaux d'Odin, qui volent chaque jour au-dessus du monde entier et reviennent lui dire ce qu'ils ont vu ; de son bateau Skidbladnir, de son cheval Sleipnir, de son faucon et de Garm, son chien de chasse.
Or tout ceci fut surpris par le roi Geirrod. " Qui es-tu, toi qui connais toutes ces choses cachées ? demande-t-il craintivement à son hôte.

- On m'a appelé de beaucoup de noms,
répondit Grimnir.
Une fois je fus Ygg
et Thunf auparavant ;
et de nombreux autres aussi.
Mais tous ces noms
appartiennent à un seul :
et maintenant, je suis Odin.
"

Le roi Geirrod était assis avec son épée sur le genou. En entendant que l'étranger n'était autre qu'Odin lui-même, il se leva avec l'intention de l'éloigner du feu ; mais l'épée glissa de son genou et tomba la pointe en l'air. Le roi trébucha et s'abattit sur l'épée qui le transperça. Et ce fut ainsi qu'il trouva une mort cruelle.
Odin s'évanouit alors. Mais Agnar régna de nombreuses années sur le pays des Goths.




233443 visiteurs depuis le 20 septembre 2003

et la saga des connexions continue...